Action disabled: backlink

De l'Amour

J'entends ta voix dans tous les bruits du monde
Paul Eluard

Tant qu'on a des raisons d'aimer, ce n'est pas de l'amour.
Il me semble que l'amour se vit, ne se justifie pas, ne s'explique pas par quelque caractéristique de l'autre ou de soi.
Il est, ou n'est pas. On est alors très proche d'une communion avec l'univers.
Chercher à comprendre l'amour, c'est perdre son temps; chercher à l'expliquer est pire.
Rien à voir non plus avec les émois de l'adolescence, mélange d'attirance et de malaise, de découverte et d'interdit, d'envie et de peur.
C'est juste une partie de soi qui est révélée par l'autre et qui occupe notre esprit et notre cœur.
C'est fondre l'un dans l'autre, mais sans jamais perdre son individualité.
C'est se découvrir dans l'échange, ou simplement dans la présence.
C'est un sourire intérieur incessant.
C'est à la fois une certitude et un questionnement de tous les instants.
C'est en même temps quiétude et inquiétude.
C'est à la fois l'ouverture du corps et de l'âme.
C'est l'abandon consenti de l'amour-propre.
C'est lorsque certains de ses mots sont comme un baiser de son âme à la vôtre.
C'est la foi en l'autre, quoi qu'il advienne.
On ne part pas en quête d'amour, il vous trouve et vous cloue quand on s'y attend le moins

Mais qui, sans amour, peut prétendre exister ?

divers/un_peu_de_moi/amour.txt · Dernière modification: 28/07/2019/ 20:38 (modification externe)