Quelques citations

<quote>          Si tu ne comprends pas ton ami en toutes circonstances, jamais tu ne le comprendras.
Khalil Gibran (Le sable et l'écume) </quote>

<quote>          La fonction des yeux n'est pas de voir mais de pleurer; et pour voir réellement il nous faut les fermer.
Emil Cioran </quote>

<quote>          On a souvent tendance à parler avant d'avoir réfléchi, à condamner avant d'avoir compris, à se créer des préjugés parfois difficiles à effacer par excès d'Ego…
Emache</quote>

<quote>          Seule la beauté est à l'abri des outrages du temps. Les philosophies s'effritent comme du sable, les croyances se succèdent les unes aux autres, mais ce qui est beau est une joie en toutes saisons, une jouissance éternelle.
Oscar Wilde</quote>

<quote>          Aimer, ce n'est pas emprunter des routes toutes tracées et balisées. C'est avancer en funambule au-dessus de précipices et savoir qu'il y a quelqu'un au bout qui dit d'une voix douce et calme : avance, continue d'avancer, n'aie pas peur, tu vas y arriver.
Philippe Besson</quote>

<quote>          B. Lie-tzeu désirant apprendre à tirer de l’arc, s’adressa à Koan-yinn­-tzeu, et le pria de vouloir bien l’enseigner. Celui-ci lui demanda : sais-tu le but du tir à l’arc ? — Non dit Lie-tzeu. — Alors va l’apprendre, dit Koan­-yinn-tzeu, puis tu reviendras. — Trois ans plus tard, Lie-tzeu revint. — Sais-tu le but ? demanda Koan-yinn-tzeu. — Oui, dit Lie-tzeu. — Bien, dit Koan-yinn-tzeu ; conserve-le bien présent à ta mémoire ; garde-toi de l’ou­blier. C’est la règle de tout progrès, qu’avant d’entreprendre, il faut savoir pourquoi. Le Sage ne calcule pas s’il réussira ou échouera, les chances pour et contre. Il fixe le but, puis y tend.</quote>

<quote>          La hauteur nous attire, mais non les degrés qui y mènent; les yeux fixés sur la lune, nous cheminons volontiers dans la plaine.
Goethe</quote>

<quote>          Seuls les fêlés laissent passer la lumière.
??</quote>

<quote>          C'est une erreur de croire qu'en parlant bas à l'oreille de quelqu'un qui travaille on le dérange moins.
Sacha Guitry</quote>

<quote>          Le cœur n'a jamais de rides, il n'a que des cicatrices.
Francis Carco</quote>

<quote>          Dire du mal des autres est une façon malhonnête de se flatter.
Oscar Wilde</quote>

<quote>          Entre Ce que je pense, Ce que je veux dire, Ce que je crois dire, Ce que je dis, Ce que vous avez envie d'entendre, Ce que vous entendez, Ce que vous comprenez… Il y a dix possibilités qu'on ait des difficultés à communiquer…
Mais essayons quand même…“
B.WERBER</quote>

<quote>          Le malheur, c'est rassurant et confortable, il suffit de s'abandonner à la malchance ou de se détourner de la vue d'un bonheur possible. Le bonheur, lui, est tentant, mais demande un effort permanent sur soi pour vaincre ou maintenir à distance tous les obstacles rencontrés.
Emache</quote>

<quote>           L'univers est une machine à faire de la conscience.
Hubert Reeves</quote>

<quote>          Je fais bien de ne pas rendre l'accès de mon coeur facile. Quand on y est entré une fois, on n'en sort point sans le déchirer; et c'est une plaie qui ne cicatrise jamais bien.
Diderot</quote>

<quote>          Il y a un goût dans la pure amitié où ne peuvent atteindre ceux qui sont nés médiocres.
Jean de La Bruyère</quote>

<quote>          Ce n'est pas parce que les choses sont difficiles que nous n'osons pas, c'est parce que nous n'osons pas qu'elles sont difficiles.
Sénèque</quote>

<quote>          A force de se retenir d'aimer on peut en perdre la capacité.
Frédéric Beigbeder</quote>

<quote>          Le monde est le miroir de votre attitude envers lui, mais il réagit avec un retard. En comparant votre attitude avec une réaction du miroir qui la suit, vous habituez votre esprit à une vérité simple, mais difficilement compréhensible: c'est avec votre intention que vous créez la couche de votre monde.”
Vadim Zeland</quote>

<quote>          On pétrit de la terre glaise pour faire des vases. C'est de son vide que dépend l'usage des vases.
On perce des portes et des fenêtres pour faire une maison. C'est de leur vide que dépend l'usage de la maison.
C'est pourquoi l'utilité vient de l'être, l'usage naît du non-être.
Lao Tseu</quote>

divers/un_peu_de_moi/citations.txt · Dernière modification: 28/07/2019/ 20:38 (modification externe)