humeur:culture:philo_religions [La page à Emache]

Philosophies et Religions, attrape-...

Si tu parles à Dieu tu es croyant; Si Dieu te parles, tu est psychotique.

Quelques citations

Philosophies, religions, même combat ! L'homme a ceci d'étrange, il possède une partie irrréductible d'irrationel. Elle lui sert avant tout à faire face à ses propres déficiences, à ses propres peurs, à l'aide des illusions les mieux adaptées à sa personnalité. La simple idée d'un être supérieur qui décide de tout donne à un grand nombre un espoir infini. Il suffit en somme de se conformer à la “Loi” pour avoir de grandes chances de faire partie des “élus” le moment venu, d'être protégé et de n'avoir plus rien à craindre. La première dérive évidente de ce système est la surenchère. Pour être certain de bien faire, on en fait un peu, voire beaucoup plus. C'est l'escalade menant en droite ligne à l'extrémisme religieux qui, comme tout extrémisme, entraîne immédiatement l'intolérance et la violence. Tout individu non adepte de “la vérité” devient indésirable, voire exterminable sans appel, même au nom d'une religion dite “tolérante”. La notion moyennageuse d'hérésie n'est somme toute pas si loin.
Loin de moi l'idée d'attaquer une religion ou une philosophie en particulier. Mais cette situation où l'être humain est inféodé à des croyances superstitieuses me semble hautement criticable. Et à chaque fois que l'on tente de comprendre, en posant quelques questions, on aboutit très vite à des notions de “mystère” qui dépassent l'entendement humain. Donc en gros, “Ce que vous ne comprenez pas, vous devez l'admettre, parce que vous êtes très loin d'être “au niveau”. C'est un peu facile, non ? D'autant plus que ceci nous est asséné par de simples humains (bon, avec un costume spécial, la plupart du temps…)
Ce besoin de transcendance est apparemment commun à toutes les classes sociales. Simplement, la réponse choisie va justement dépendre de ladite classe. Les classes les plus frustes, et dans un même temps les plus directes, vont se contenter de quelques affirmations sans preuve et de quelques pseudo-miracles pour se lancer dans une croyance aveugle, mais tellement rassurante…
Plus le niveau culturel s'élève, plus se fait jour un besoin de complexité, qui va de pair avec l'idée d'être “au-dessus du lot”. Ca semble énorme, mais c'est vrai ! Et ce sont justement ces individus qui vont répéter inlassablement des formules toutes faites (je n'en citerai aucune, conscient de ne pas pouvoir être exhaustif), sans même les comprendre, simplement parce que “les sonorités” de ces formules sont supposées apporter tous les bienfaits possibles de ce monde et des autres à ceux qui les prononcent…

Une autre technique de bourrage de crâne fait appel à un vocabulaire volontairement complexe, et à tellement d' “états” possibles, que le néophyte s'y perd à coup sûr.
Prenons un exemple, tiré d'une certaine forme du boudhisme thibétain. A l'occasion d'une brève consultation de quelques textes ayant trait à cette philosophie, j'ai noté (il s'agit juste d'un extrait, bien entendu…) :

  • Les 18 éléments
  • Les 12 sphères
  • Les 9 stades mentaux
  • Les 6 forces
  • Les 4 attentions
  • Les 8 activités mentales
  • Les 5 fautes
  • Les 6 perfections
  • Les 4 réunions
  • Les 6 pratiques préparatoires
  • Les 5 agrégats
  • Les 6 catégories de distraction
  • Les 5 identités
  • …..
  • …..

Devant une telle pléthore, j'ai renoncé à aller plus loin. Il semble évident que le but de la manip est de forcer l'aspirant à l'humilité la plus totale devant l'immensité des connaissances à engranger avant d'avoir la moindre chance d'être, ne serait-ce qu'un disciple de base. Bien entendu, ces 94 définitions ne sont qu'une partie de l'iceberg. Inutile de dire que les chances d'accéder à un statut autre que “pauvre disciple” sont quasi-inexistantes, sauf à passer tout votre temps à essayer d'ingurgiter ces fadaises, ce que nombre d'individus, même non préparés parce qu'occidentaux, n'hésitent pas à faire, sacrifiant ainsi la majeure partie de leur vie dans une quête éperdue d'espoirs dérisoires…

Donc il faut toute une vie pour assimiler cette structure complexe, mais on vous promet que si vous n'avez pas réussi durant cette vie, vous pouvez revenir pour un essai supplémentaire… Mais ne vous avisez pas de changer d'école en cours de route, autrement vous avez tout à recommencer!! Ce qui est accrocheur dans l'affaire, c'est que vous pouvez en fait remettre ça 283 fois si nécessaire (dans une nouvelle vie, cela va sans dire… Pas de limite (donc, grosso modo, vous arriverez au “bon bout” un jour au l'autre).

Foutaises !!! tout ceci me fait irrémédiablement penser à la carotte que l'âne tente désespérément d'atteindre. Et pendant ce temps-là, on travaille pour la communauté, on fait des quêtes, des dons, on fait vivre le chef de groupe, l'idôle devrais-je dire, bref l'être humain qui “montre la voie”.
On peut se permettre de penser que si l'une quelconque de ces religions ou de ces philosophies avait raison, après des siècles d'existence, ça se saurait, non ?
Et si pour seules “preuves” on a de soi-disant miracles, ou une acceptation aveugle de l'adversité sous prétexte de volonté divine ou de kharma, cela me semble proprement indigent et tout à fait subjectif.

Tous ces systèmes ont en commun certains points comme :

  • Seule nos croyances sont les bonnes.
  • Tous ceux qui défendent d'autres idées sont des mécréans ou des pauvres gens qui n'ont rien compris, mais de toutes manières condamnables, voire des ennemis à combattre pour faire triompher les “vraies valeurs”.
  • Ceux qui n'y croient pas sont simplement trop limités intellectuellement pour comprendre. (on voit la grosse ficelle: les adeptes, eux, sont bien supérieurs à ces incroyants…)
  • Si vous voulez obtenir l'accession au niveau supérieur, il vous faut d'abord croire aveuglément, aussi longtemps que nécessaire, jusqu'à ce que votre esprit soit assez “élevé” (ou “éveillé”, etc…) pour accéder à la compréhension nécessaire. Grosso modo, “fermez-la, croyez aveuglément, et quand le temps sera venu, vous ferez partie des initiés”.
  • Il restera toujours un certains nombre de “mystères” à croire sans se poser de question, et dont la simple appréhension est réservée à l'élite d'entre les élites.

Et le commerce va bon train, vente d'icônes, de chandelles, de moulins à prières, de CD d'endoctrinement ou de “réconfort”, oboles nécessaires pour s'attirer quelque bonne grâce, entretien nécessaire de l'idole, prêtre, etc… qui n'a aucun temps, cela tombe sous le sens, à consacrer à sa propre survie. On sait pourtant combien sont condamnée les femmes dites “entretenues”, mais là, non, aucune réaction, c'est normal de payer pour l'arnaqueur en chef, quitte à friser l'illégalité !!!
Car il faut bien admettre que le(s) seul(s) réel bénéficiaire(s), en espèces sonnantes et trébuchantes bien sûr, de toute cette mise en scène, c'est l'idole (ou l'organisation) en question. Tous les autres n'ont qu'espoir et promesses. Et ça marche!!!!
Mieux vaut ne pas essayer de discuter, d'argumenter, de faire appel au bon sens, pour éviter de devenir l'incroyant, l'infidèle, l'ignorant qu'il faut absolument détruire avant qu'il ne répande la mauvaise parole.

Et la gangrène s'installe, exploitant les peurs viscérales de l'être humain…

god-boobs.jpg You believe in god, otherwise you would never say that. Hence you have no choice: god created everything including the boobs. And you know, being god, he could easily have decided to suppress what he hates…

MORON !
humeur/culture/philo_religions.txt · Dernière modification: 2018/06/12 23:35 (modification externe)