humeur:culture:sarkocabulaire [La page à Emache]

Sarko-cabulaire

Special dernière : Emprunt national

Oui oui, tout ça vient en droite ligne d'un Président de la République Française !! Oui, bon, on se demande ce qu'il fait là…

  • Les journalistes sont des nullards, aurait ainsi dit le Président devant des responsables de la majorité. Il faut leur cracher à la gueule, il faut leur marcher dessus, les écraser. Ce sont des bandits et encore : les bandits, eux, ont une morale.
  • Nous allons devoir financer des processus qui n'existent pas encore.
  • La taxe professionnelle qui n'existe nulle part partout en Europe.
  • Les chômeurs sont des parasites
  • C'est la vie, la concurrence. Je vais même vous dire mieux, moi, j'ai la concurrence dans les veines.
  • J'vais vous dire un truc, si tous les autres ils s'étaient pas vautrés, ils s'étaient pas gourrés, c'est pas un mec comme moi qui y serait arrivé.
  • Etre candidat pour le prestige de la fonction ne m'intéresse pas.
  • J'ai rien à foutre, ce qu'ils vont penser!
  • La crise morale française porte un nom : c'est la crise du travail.
  • L'autre là, la harpie…
  • Je ne suis candidat à rien.
  • Je vais, moi, à cette élection, librement, en homme libre.
  • Leur défaite désormais-t-inéluctable.
  • Si y en a que ça les démange d'augmenter les impôts…
  • On se demande c'est à quoi ça leur a servi ?
  • J'écoute, mais je tiens pas compte !
  • On commence par les infirmières parce qu'ils sont les plus nombreux.
  • Les Français, y z'aiment leur travail.
  • Si on dit qu'est-ce qui va pas, on doit dire qu'est-ce qui va !
  • L'apprentissage, elle a plein de vertus
  • Nous sommes la dernière génération qui peuvent sauver le monde
  • Ce sont nos principals concurrents, nos principals partenaires
  • Aller contre moi, c'est aller contre l'opinion publique.
  • Casse-toi, connard.
  • Je n'ai pas fait d'erreur.
  • infrécantable. (écrit tel quel sur la nappe de sa table)
  • Les Braillards (syndicalistes).
  • Les Droits-de-l'hommistes.
  • Je trouverai le responsable et je le pendrai à un croc de boucher.
  • Les grèves, personne ne s'en rend compte.
humeur/culture/sarkocabulaire.txt · Dernière modification: 2018/06/12 23:35 (modification externe)