humeur:culture:vacances_de_beauf [La page à Emache]

Vacances de beauf

Toute la finesse de notre société conditionnée, égoïste et aveugle…

          Il est de fait que les vieux cons, comme vous dites, sont d’anciens jeunes cons restés fidèles aux mêmes valeurs sacrées de la condition humaine qui s’accommodent aussi bien de la banane sur l’œil à 18 ans que de la casquette Ricard à 50.
          Pierre Desproges

     Enfin les vacances ! On va pouvoir s'éclater, et fuir la vie de tous les jours. Tiens, cette année, on va aller… Ben comme d'habitude, en Bretagne, camping “Les Pins”. Comme ça, on pourra retrouver Fredo, Jules, Paul, Jean-Pierre, mes copains de travail, et leurs familles. On pourra jouer aux boules, discuter, passer nos soirées ensemble, jouer aux cartes à la veillée devant un apéro. Pensez, on se connaît bien, 15 ans qu'on travaille ensemble, qu'on habite dans le même coin, qu'on s'invite les uns les autres, et qu'on se retrouve en vacances !
     Non Paulette, on va pas lâcher ça pour aller en vacances on ne sait où ! Au moins, on ne sera pas dépaysés, et on ne perdra pas de temps à des tas de visites style “syndicat d'initiative” ! Et puis, notre caravane est déjà installée à son emplacement habituel. C'est Jules qui va être vert ! La deuxième fois que nous changeons la caravane, et lui qui est toujours sous la tente… On va arroser ça. Après le cinquième verre, Jules sera plus calme, et on pourra sortir les boules pour une bonne pétanque.
     Comment ça, s'il fait mauvais ? Et d'abord pourquoi il ferait mauvais ? Le midi ? Le midi, d'abord, c'est bien plus cher, c'est bien plus loin, et les copains n'y vont pas. Et puis, “Les Pins”, ils nous connaissent, on a notre place. Et puis ils ont installé des nouveaux jeux pour les enfants, et une piscine toute neuve. Ben oui, près de la mer, et alors ? Au moins, il n'y aura pas de mazout dans la piscine, et on restera près du campement. Et il y a le magasin, où tu peux aller faire les courses. T'as tout ce qui faut dans la caravane pour cuisiner. Et leur bar, avec billard, fléchettes, tarot, belote, on se croirait chez nous !
     Oui, c'est pour les hommes. Après tout, je bosse toute l'année pour te nourrir et nourrir tes gosses, j'ai bien le droit de décider de mes vacances. Et rien ne t'empêche de sortir avec les femmes de mes potes. Il y a le théâtre à la ferme, le labyrinthe dans le maïs, les courses en sac, le château… Quoi, tu l'as déjà visité 11 fois ? Et alors, tu crois que tu le connais par cœur ? Tu devrais déjà être bien contente que je vous paye les places !!!
     Allez, Paulette, va faire les bagages. N'oublie pas mes cannes à pêche. On va s'offrir du bon temps. Pendant ce temps-là, je vais aller voir les copains chez Max. On se fera une petite rincette, et on parlera des vacances.

humeur/culture/vacances_de_beauf.txt · Dernière modification: 2018/06/12 23:35 (modification externe)