humeur:money:filiales [La page à Emache]

Pourquoi il y a tant de surendettements

Tout d'abord, il n'est pas inutile de souligner que tous les organismes de prêt rapide, en France, sont des filiales de nos banques (Crédit Agricole, BNP Paribas, Société Générale, etc…). Ces filiales font partie de ce qu'il est convenu d'appeler pudiquement les “produits dérivés” de ces banques. L'intérêt pratique de ce système estsimple et évident: ces officines ne sont pas tenues aux même obligations qu'une banque en ce qui concerne les prêts (contrôle de signature et de taux d'endettement, par exemple).

L'utilisation excessive des ces produits dérivés est en partie à l'origine du crack bancaire de 2008 aux Etats-Unis, puis en Europe.

Voici une petite liste (oh, incomplète, cela va sans dire…) de ces annexes à la limite de l'usure, avec leur filiation respective et le taux d'intérêt (TEG) constaté.

Crédit Agricole BNP Paribas Société Générale Crédit Mutuel
SOFINCO (20,70%)usuriers MEDIATIS (19,95 à 20,15%)usuriers FRANFINANCE FINANCO (18,90)usuriers
FINAREF (20,87 à 21,31%)usuriers MONABANQ (20,89%)usuriers
CREALFI (18,90) CETELEM
COFINOGA (20,91%)usuriers
GROUPE LASER
CDGP (20,70)
SYGMA BANQUE (20,91%)usuriers
PASS(40%)(17,69)

Cette liste n'est pas exhaustive, loin s'en faut. Tout complément d'information est le bienvenu.

Comment obtient-on un prêt de la part de ces officines d'usuriers ?

Rien de plus simple. Connectez-vous en ligne sur le site de l'une d'entre elles, ou ouvrez l'un des SPAMS dont elles vous abreuvent. Des propositions vous sautent à la gorge, toutes plus alléchantes les unes que les autres. Remplissez un formulaire, imprimez-le, donnez les détails que vous voulez donner, ignorez le reste. Un gribouillis quelconque en guise de signature. Même s'ils ont déjà la vôtre (preuves à l'appui !!!), ces organismes peu scrupuleux ne contrôleront rien de rien, pas plus la validité de votre signature que votre réelle solvabilité. Certains iront même jusqu'à accepter un numéro de compte qui n'a rien à voir avec la réalité (oui, oui, preuve à l'appui…) où verser l'argent. Vous empruntez 20000 € de cette manière en deux temps trois mouvements.

Résumons-nous :

  • Ouvrez un compte en banque.
  • Munissez-vous de photocopies de fiches de paye d'un voisin, collègue, etc…
  • Trouvez son numéro de compte en banque.
  • Choisissez le montant dont vous avez besoin.
  • Remplissez le formulaire en utilisant votre compte pour y faire verser l'argent et le compte de la victime pour y faire les prélèvements.
  • Imprimez.
  • Faites une signature quelconque, genre “toto”, “Ducon”, ou n'importe quel gribouillis, et envoyez à la boutique choisie.
  • Surveillez votre compte.
  • Quand l'argent est là, récupérez-le et fermez votre compte.
  • Oubliez tout (la victime paiera) et prenez du bon temps.

Il est intéressant de noter qu'il arrive (c'est notre cas pour deux organismes) de voir le montant à rembourser croître alors que les remboursements prévus par l'officine en question sont parfaitement respectés pendant plusieurs années !!!
L'un d'entre eux s'est même permis d'augmenter artificiellement le montant de notre emprunt, sans nous demander notre avis, bien entendu, juste pour que nous puissions continuer à rembourser. Un comble !!!
Et évidemment, rien à dire !

A suivre…

humeur/money/filiales.txt · Dernière modification: 2018/06/12 23:35 (modification externe)