humeur:societe:grossesse [La page à Emache]

Grossesse

Vanité

La nature semble vraiment être mal faite ! La vanité humaine peut manifestement mieux faire! Frankenstein n'est vraiment pas si loin…
Je viens de lire, comme beaucoup d'autres que moi l'ont fait, un article à propos de cette femme indienne de 70 ans qu'une équipe médicale a mise enceinte. Si je ne m'abuse, quand l'enfant aura 20 ans, sa mère en aura 90, si elle survit jusque-là.
Et que penser de sa capacité à courir avec son enfant de 10 ans quand elle en aura 80 ? Et quid de l'endurance nécessaire pour s'occuper d'un enfant en permanence, y compris la nuit pendant la période inévitable des maladies infantiles ?
Quelle image cet enfant aura-t-il de sa mère ?

Orphelins !

Egoïsme

in-vitro.jpgDe nos jours, l'égo passe avant tout, avant même bien entendu le bien-être et l'équilibre de l'enfant concerné. De toute manière, de plus en plus souvent dans le monde actuel, l'enfant n'est plus guère qu'une poupée, supposée distraire les adultes “propriétaires”. On fait un enfant comme on achète un paquet de chips au supermarché. On n'en est pas encore à faire une étude de rentabilité préalable, mais on calcule soigneusement la date de naissance pour ne pas perturber les vacances.
Ensuite, on s'en sert comme argument pour expliquer nos faiblesses ou nos colères, comme arme dans les disputes de couple, comme bouclier dans la poussette pour avoir la priorité quand on traverse la route ou quand on déambule dans un supermarché.
Entre les flatteries des amis, le fait de devenir propriétaire d'un enfant que l'on pourra montrer à l'entour comme on le ferait de la dernière trouvaille technologique, et utiliser à souhait, et la possibilité d'être inscrite au livre Guiness des records, que de bonnes raisons de devenir mère à un âge canonique !!!

Médecins ?

Et que dire de ces médecins (j'ai dans ce cas envie de dire “soit-disant médecins”) sans scrupules qui jouent sur la réussite de ces manipulations pour acquérir plus de notoriété que leurs confrères plus sages ?
Ca me rappelle immanquablement le Professeur Barnard, “pionnier” de la transplantation cardiaque, qui pour être certain de n'introduire aucun médicament dans ses opérations expérimentales, opérait ses singes sans la moindre anesthésie pour prélever leur cœur. Oui oui, il les ouvrait, prélevait leur cœur, sans s'occuper de leur hurlements de douleur. Et il a été encensé pour cela, et son extrème cruauté a été bien vite camouflée.
Où est l'éthique dans tout ça ? Est-ce respecter la vie que de jouer avec des embryons en expérimentant sur des femmes de 70 ans, en affirmant bien entendu qu'elles ont “un corps de 30 ans” ? Pourquoi vouloir à tout prix battre ces tristes records ?

Nature

La planète commence à être surpeuplée, et on veut forcer la main à la nature qui tente vainement de réguler le système. Oh bien sûr, cette régulation tombe toujours mal, sur le couple qui n'a vraiment pas besoin de ça (il est tellement malheureux par ailleurs…), dans une famille au-dessus de tout reproche, etc etc etc… Et ce médecin qui arrive avec la “solution miracle” est accueilli comme un dieu.
Pourtant la nature nous fait des signes sans discontinuer : Peste, sida, vache folle, problèmes de fertilité masculine en plein développement, grippes de plus en plus virulentes, catastrophes “naturelles” telles que tsunami, tornades (77 en 1 semaine aux Etats-Unis en 2009), désertifications et inondations, etc…

Et nous restons aveugles et sourds à tous ces signes !

humeur/societe/grossesse.txt · Dernière modification: 2018/06/12 23:35 (modification externe)