photo:cadrage [La page à Emache]

Port Maria
  • <h4>Port Maria</h4><p>05/12/2002 - Canon PowerShot S40, 1/320s, f/4.9</p>
  • <h4>La roche Bernard</h4><p>04/12/2002 - Canon PowerShot S40, 1/320s, f/3.2</p>
  • <h4>Matin de novembre</h4><p>09/12/2012</p>
  • <h4>Petit Mont-01</h4><p>12/06/2018</p>
  • <h4>Port Navalo-01</h4><p>12/06/2018</p>
  • <h4>Port Navalo-02</h4><p>12/06/2018</p>
  • <h4>Les roseaux et la mer</h4><p>05/01/2005 - NIKON CORPORATION NIKON D70, 1/250s, f/8, ISO 200</p>
  • <h4>Petit Mont-02</h4><p>03/08/2003 - Canon PowerShot S40, 1/60s, f/4.9</p>
  • <h4>Un soir à Brulis</h4><p>21/07/2006 - NIKON CORPORATION NIKON D70</p>

Un peu de soleil

Photos de tous les jours

9 images

© M. H. pour ETB

Cadrage

Cadrage, quoi-t-est-ce?

     Le cadre définit la limite de l'image.
     Le cadrage, c'est le choix fait par l'auteur de la photo (ou du tableau, dans le cas de la peinture) de ce qui fait ou ne fait pas partie du résultat final. Peu de place est laissé au hasard. Pas étonnant, une photo, tout comme un tableau peint, ne saurait (sauf rares exceptions), être l'expression d'un simple hasard. L'idée directrice du cadrage est de mettre en valeur le sujet, en attirant le plus simplement possible l'œil du spectateur vers les points importants du sujet.

     Difficile de parler cadrage sans parler format. En effet, de multiples formats sont disponibles pour le photographe. Format 4/3, le plus répandu (18×24, 30×40, 9×13…), format 2/3, beaucoup utlilsé aussi (24×36, 10×15…), ou format plus en vogue à l'heure actuelle, 16/9. ces formats étant différents, le photographe devra adapter son cadrage en fonction du format qu'il utilise, ou il lui faudra “rogner” sa photo au tirage pour l'ajuster au format qu'il veut utiliser.
     A noter également le format carré, beaucoup utilisé, obtenu en “rognant” une photo prise à l'un des formats ci-dessus. Il existait en argentique des appareils dédiés au format carré (4×4, 6×6). A ma connaissance, cela n'existe pas en numérique.
     Le peintre, quant à lui, a toujours eu plus de liberté de choix du format qu'il voulait utiliser, même si pour lui aussi certaines proportions sont dominantes.
     Tout comme un peintre, un photographe doit toucher le spectateur avec son œuvre. Depuis des siècles, des études ont été menées sur la position des objets importants dans un tableau, des lignes de force; etc… Tous ces efforts ont abouti à l'établissement de quelques règles de composition (règle du tiers, nombre d'or, triangle… qui régissent tout tableau ou toute photo, simplement parce qu'elles correspondent à sensibilité particullière des perceptions humaines.

Différents types de cadrage

On parlera plus facilement de “plans” dans le monde du cinéma.

  • Cadrage large : Le décor occupe une partie plus importante de l'image que le sujet principal. Idéal pour situer l'action ou le reportage.
  • Cadrage serré : Le sujet principal occupe la majeure partie de l'image. Certains éléments du décors peuvent être encore visibles.
  • Plein cadre : La place occupée par le sujet est telle qu'aucun élément du décor n'est visible dans l'image.
  • Cadrage en débordement : Une partie du sujet principal n'est pas visible dans l'image. Beaucoup utilisé dans les bandes dessinées.
  • Cadrage tangent : Le sujet principal est entièrement visible, mais contre le bord de l'image.

     Je mettrai à part

  • Cadrage horizontal : Les côtés les plus larges de l'image sont horizontaux. C'est le plus naturel, car il correspond à la vision humaine. Donne une impression relative de calme et de stabilité. Bien entendu, cela dépend du sujet traité.
  • Cadrage vertical : Les côtés les plus larges de l'image sont verticaux. La lecture en est plus difficile à l'œil humain. Idéal pour un plan moyen (personnage en pied), ce type de cadrage exprime force et dynamisme.
photo/cadrage.txt · Dernière modification: 2019/01/05 17:32 par emache