Action disabled: backlink

Le regard

photo:yeux.jpg      Photographier, c'est quoi ? c'est enregistrer ce que le regard a dans un premier temps appréhendé. C'est pouvoir, des années plus tard, retrouver toute le puissance des émotions vécues alors. Il se peut bien entendu agir d'un regard intérieur, traduit par une composition ou une mise en scène.
     La plupart du temps, notre vie moderne nous a partiellement coupé de nos sens. En ce qui concerne la vue, il est évident que nous avons dû apprendre à “voir vite”, soit pour éviter une voiture dans la rue, soit pour suivre un reportage filmé (A noter que les scènes, surtout dans les reportages, ne durent en moyenne que quelques secondes…). Nous sommes également “habitués” à nos trajets de tous les jours, que ce soit en voiture ou à pied. Ils'ensuit des automatismes. Qui n'a jamais, par exemple, effectué un parcour usuel, pour aller au travail ou au supermarché du coin, sans même s'en apercevoir ?
     Quand bien même nous prêtons une certaine attention au parcours, notre regard demeure extrèmement directif, tout entier contenu dans un cône d'environ 70 degrés.
     Ajoutons à celà que nos préoccupations quotidiennes nous poussent bien souvent à regarder vers le sol, peut-être pour voir où nous mettons les pieds, plus sûrement par habitude ou besoin d'isolement par rapport à l'environnement. Il n'est que de regarder les passants dans la rue pour s'en convaincre…
     Il semble donc que notre première démarche doive viser à la “rééducation” de notre regard, à l'ouverture de notre champ de vision et au refus de l'habitude. Il y a toujours quelque chose de différent sur un chemin connu. Mais sait-on toujours ce qui est perçu par le regard ?

Que voit-on, que perçoit-on ?

     Vous est-il arrivé de voir quelque chose qui vous attire tout particulièrement, d'en prendre un photo, et d'être déçu en voyant le résultat ? Ou au contraire, avez-vous parfois découvert quelque chose qui vous enchante en regardant une photo prise à la hâte juste avant de rentrer chez vous ? Si oui, vous avez mis le doigt sur un autre point important de cette activité passionnante qu'est la photographie, à savoir l'analyse de ce que l'on voit.
     Bien entendu, ce n'est pas toujours facile. Tout d'abord, lorsqu'on est trop impliqué émotivement, comme par exemple lorsqu'il s'agit de nos enfants, on ne se pose pas de question. Et pourtant, les meilleures photos d'enfants passent elles aussi par une analyse aussi objective que possible.
     “C'est bien connu”, me direz-vous, ce à quoi je répondrai aussitôt “Oui, mais pas assez mis en pratique”.

     Posons-nous quelques questions: (Vos autres sens seront mis à contribution dans cet effort d'analyse)

  • Est-ce le sujet , et lui seul qui satisfait mon regard ? (par exemple un oiseau en vol en plein ciel)
  • Y a-t-il un arrière-plan qui met en valeur mon sujet ? (feuillage derrière une fleur)
  • L'action est-elle importante ? (Si un enfant regarde une fleur ou un insecte, il semble probable que la fleur ou l'insecte doive être inclus dans la photo).
  • Y a-t-il un bruit particulier qui renforce l'émotion ressentie ? (bruit des vagues, d'une chute d'eau, d'une musique d'orgue de Barbarie, chants d'oiseaux ou bruits de chantier)
  • Y a-t-il une odeur particulière qui intervient dans la scène ? (forte odeur de fleur, de cuisine exotique, d'animal ou d'être humain, de produits chimiques)
  • Peut-être s'agit-il d'une ambiance particulière, sans même de sujet bien déterminé ?

     Si la réponse à une ou plusieurs de ces questions est “oui”, le plus difficile reste à faire, c'est à dire essayer d'inclure dans le cadrage choisi un élément évocateur de votre (vos) perception(s) du moment.
     Après des débuts peut-être un peu difficiles, vous verrez que non seulement les questions vont venir de plus en plus facilement, mais vous obtiendrez des réponses, ce qui vous encouragera à continuer dans le même sens. Eh oui, la photo fait appel à tous vos sens, la vue ayant pour rôle d'intégrer si possible dans le cadre tous les éléments ayant une place dans le ressenti.
     La photographie est affaire de sensualité.

     Regardez, soyez “voyeur” (au bon sens du terme) utilisez vos sens, même si vous n'avez pas d'appareil photo avec vous. C'est un entraînement quotidien, et en même temps, vous découvrirez de plus en plus de choses captivantes autour de vous, ce qui ne fera que renforcer votre intérêt pour la photo.

photo/regard.txt · Dernière modification: 28/07/2019/ 20:32 (modification externe)