photo:regles_de_composition [La page à Emache]

Règles de composition

     La lecture d'une image se fait de la même manière que la lecture de texte, soit de gauche à droite et de haut en bas pour les pays occidentaux, suivant une sorte de Z.
Petit rappel : Il ne s'agit nullement ici de publier un cours complet de photographie. Nous ne verrons donc que les règles essentielles.

Règle des tiers

     Bien que la tendance naturelle soit de centrer le sujet, il s'avère que la plupart du temps, il est préférable de placer les éléments importants au 1/3 horizontal ou vertical de la photo.
     On détermine pour ce faire trois bandes horizontales égales, et trois bandes verticales égales. (cf le dessin ci-contre). Ces bandes se coupent en quatre points dits “points forts”.
     Prenons le cas d'un paysage, par exemple. On placera l'horizon au tiers inférieur ou au tiers supérieur, en fonction de la zone la plus intéressante. De même, on essaiera de placer un personnage éventuel au tiers gauche ou droit de la photo. Les points forts sont des zones prévilégiées, où on essaiera de placer les éléments à mettre tout particulièrement en valeur (un visage, on œil, une fleur, etc…)
     Bien entendu, cette règle s'applique aussi bien en cadrage vertical qu'horizontal.

Lignes directrices

     Ce sont elles qui guident le regard. Horizontales, elles sont apaisantes, et donnent à l'image calme et profondeur. Ce sont les lignes privilégiées des paysages.
     Verticales, elles évoquent la puissance, l'énergie, la domination. Elles font merveille en architecture, où elles renforcent l'impression d'élan des bâtiments vers le ciel.
     Obliques (la diagonale est un cas particulier qui passe par deux points forts de la photo), elles ajoutent du dynamisme à la photo. Des obliques convergentes attirent le regard vers le point de fuite, où peut se situer un élément essentiel de la composition.
     Toutefois, trop d'obliques qui s'entrecroisent produisent confusion et instabilité.

Deux lignes horizontales au 1/3, où se trouvent le nuage blanc et l'horizon matérialisé par le niveau de la mer entre les montagnes.
L'arbre est au premier tiers gauche de la photo. Plusieurs lignes obliques convergent vers le goulet à l'horizon.
Ici, pas d'horizontale, juste une diagonale, dans le bon sens de lecture (l'oblique du Z évoqué plus haut), qui recueille l'essentiel du sujet, des rhododendrons.
Il semble que cette diagonale évoque assez bien l'impression de force qui se dégage de ces arbustes en période de floraison.
Encore une diagonale, qui met l'accent sur l'architecture complexe des toitures du château de Chambord. La toiture en tuile du premier plan cache la plus grande partie du corps du bâtiment, et amplifie l'effet par le contraste entre la sophistication des formes du château et la rusticité des tuiles plates.
Triangle

     La forme triangulaire tire sa force en partie de ses nombreux symboles, en partie de son équilibre intrinsèque. Pointe en haut, elle évoque l'élévation, la recherche spirituelle, mais aussi le sexe mâle; la virilité, la force.
     La pointe en bas, le triangle symbolise la réceptivité, la sensibilité, la féminité.

Autres formes géométriques

     Il s'agit bien entendu de formes simples, cercle, carré, courbes, lignes brisées, qui peuvent venir renforcer une composition, ou qui peuvent même parfois en être la base. Mon expérience personnelle (eh oui, il s'agit toujours de ça…) ne m'a pas permis de découvrir des règles simples en ce qui concerne les formes géométriques dans leur ensemble. Il semblerait qu'en l'occurrence, l'occasion fasse le larron.

Nombre d'or

     La valeur du nombre d'or est , ce qui donne la valeur 1,618. Il ne semble guère utile de se perdre dans les méandres des milliers de décimales suivantes…
     On retrouve ce nombre, depuis l'antiquité, dans des monuments, un des plus célèbres étant la Pyramide de Khéops, mais aussi dans un grand nombre de tableaux de maitres. L'engouement a été tel pour ce nombre que des traités entiers lui ont été consacrés. La seule concession que nous ferons aux mathématiques sera l'explication d'un segment coupé en “extrème et moyenne raison” selon Euclide.
Le segment sera partagé suivant le nombre d'or si x/y=y/(x-y). Il semblerait que l'observation de ces proportions dans un tableau un un photo soit un plus aux niveaux esthétique et équilibre. Ma réaction est : “Oui, bon…”, tout simplement parce que je n'ai ressenti aucune réelle impression d'équillibre à travers les tentatives d'utilisation du nombre d'or, tout au plus un petit chatouillis mathématique lié à la suite de Fibonaci, entre autres choses…

Regard, mouvement

     Lorsque l'on photographie un personnage, la direction de son regard a beaucoup d'importance.

  • Si le regard est dirigé vers l'intérieur, il suggère la présence, la participation. C'est le plus souvent ce qu'il faut rechercher.
  • Si au contraire le regard est dirigé vers l'extérieur de la photo (souvent du côté du bord le plus proche), c'est synonyme de fuite, d'absence, de peur. L'effet dramatique obtenu est indéniable, et parfois fort intéressant.

     Si un sujet est en cours de déplacement lors de la prise de vue, la direction du déplacement exprimera des sentiments similaires à ceux exprimés par la direction du regard.

  • Vers l'intérieur du cadre, une participation à l'action, une implication.
  • Vers l'extérieur, un désengagement, une fuite, un refus.
photo/regles_de_composition.txt · Dernière modification: 2018/06/12 22:52 (modification externe)